Agriculture urbaine : un axe stratégique de l’ESA

Rédigé par ESA
Ecole - 18 septembre 2017

L’Agriculture Urbaine : vers les villes nourricières

L’Agriculture Urbaine est une forme émergente de pratiques agricoles à l’intérieur (agriculture inta-urbaine) ou sur les bords des villes (agriculture périurbaine). Suite aux conférences sur l’Agriculture Urbaine des 4 et 5 octobre 2017, voici une petite présentation de l’agriculture urbaine et de ses enjeux.

L’Agriculture Urbaine et ses enjeux :

Participer à la sécurité alimentaire d’une population mondiale de plus en plus urbaine.

Aujourd’hui, plus d’un terrien sur 2 est urbain. Les urbains seront 66% en 2050, soit 6,5 milliards de personnes qu’il faudra bien sûr nourrir … et dans un environnement mondial instable, chaque ville tente aujourd’hui de sécuriser ses approvisionnements via le développement d’une agriculture diversifiée et de proximité.

Se réapproprier son alimentation et lutter contre le changement climatique.

Quoi de plus commun qu’une pizza, qui avec sa sauce tomate italienne, ses olives turques, son poulet brésilien ou encore ses poivrons hollandais, illustre le développement d’un modèle alimentaire, de plus en plus standardisé et riche en produits transformés. De nombreux citoyens s’interrogent aujourd’hui sur la localisation des activités de production par rapport aux lieux de consommation et appellent à un retour à une alimentation plus saine, davantage identifiée à un terroir ou à une personne physique, l’agriculteur. Remarquons également que favoriser le développement d’une agriculture à proximité des lieux de consommation, c’est aussi une piste pour lutter contre le réchauffement climatique.

Favoriser les interactions sociales et le bien vivre au cœur de la ville.

Faire émerger dans le siècle à venir, des villes durables où il fera bon vivre, un enjeu auquel participera l’agriculture urbaine, en stimulant les interactions sociales au sein de jardins collectifs ou partagés, ou encore en favorisant la construction de villes nourricières ou le végétal trouvera sa place…

Retenons enfin que l’agriculture urbaine a un impact positif sur l’agriculture en général : elle permet en effet de reconnecter le consommateur à l’alimentation et l’agriculture, faire connaître et valoriser le métier d’agriculteur. Sans aucun doute, l’agriculture urbaine s’affiche donc comme une composante de l’agriculture à part entière, et à ce titre, a toute sa place ici dans notre école. C’est donc dans ce cadre que viendra témoigner Eric Duchemin, professeur associé à l’Institut des sciences de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal où il enseigne des cours sur l’agriculture urbaine, les changements climatiques, ou encore la durabilité urbaine, les mercredi 4, et jeudi 5 octobre, l’occasion pour vous d’aborder l’univers de l’agriculture urbaine.

David Croissant, Responsable du département Environnement, Végétal et Cadre de Vie (EVCV)

ESA
Commenter cet article